Blandine Bonjour

Blandine Rue-Mourguet 600Je suis née à Lyon, la ville des Canuts, acteurs de la 1ère insurrection ouvrière en 1831. Et en plus, rue Laurent Mourguet, le créateur de Guignol, l'insolente marionnette lyonnaise qui finit toujours par rosser le gendarme.

J'ai grandi à St Etienne dans un milieu très catholique mais où l'on chantait beaucoup: à la maison, à la chorale de l'école, dans le mouvement scout. J'ai dû prendre quelques cours de piano mais sans grand succès.

La puberté s'avéra tumultueuse aves les renvois successifs des 4 institutions religieuses que je fréquentai. L'apothéose fut quand, ayant chanté «Potemkine» la chanson de Jean Ferrat à la fête de Noël du pensionnat catholique et séché la messe de l'Epiphanie 1968 je fus renvoyée sans égards pour le baccalauréat tout proche. En automne de la même année, je commençai des études d'allemand à l'Université Jean Monnet de St Etienne où je fondai un groupe de chant «Las Années 30». Et c'est en passant l'été en Allemagne que je rencontrai l'amour de ma vie et restai à Aix-la-Chapelle pour y étudier les langues romanes et l'histoire. Notre fils aîné naquit en France où je terminai mes études d'allemand et travaillai à l'association «Travail et Culture». Suivit une période de 4 années passionnantes à l'Unité d'Habitation Le Corbusier à Firminy.

En 1981, ce fut le retour en Allemagne où la famille s'agrandit de deux garçons. Entre l'éducation des enfants et mon activité vacataire comme professeur de français, je trouvai le temps de prendre des cours de chant et un beau jour mon mari m'offrit un accordéon. Dans les années 90, un groupe d'amies françaises se réunit sous le nom «Les Balladines» et chante encore aujourd'hui un répertoire varié de chansons françaises.

En 2003, je rencontrai Bernd Köhler, auteur-compositeur-interprète, qui cherchait un cours de français non-conventionnel. Il en résulta un programme de chansons «Une autre France». Le premier concert eut lieu à Valprivas en Auvergne. Le modeste cours de français existe toujours pendant que les scènes pour nos concerts deviennent de plus en plus grandes. Notre album «Chansons sans cigare» sort en juillet 2010. Le second est en route...

Ma soeur aînée, avec laquelle j'aime beaucoup chanter, me rappelait récemment une phrase de notre grand-mère: «Blandine, si tu ne sais pas quoi faire dans la vie tu pourras toujours monter sur les planches!»

Dire que j'ai attendu la retraite pour le faire...

les francinesLes Francines, Foto Barbara StraubeBlandine et Françoise ont fait connaissance lors d'un concert de la Semaine Française avec Bernd Köhler à Heidelberg.

Elles ont immédiatement constaté qu'elle partageaient la même passion pour une certaine chanson française qu'elles interprètent de façon coquine, coquette ou cocasse. Depuis, elles arpentent petites scènes et fêtes privées de la région Rhin-Neckar pour en faire profiter le plus grand nombre.